Actualités

Toutes les actualités

Inspire : changeons d’air !

26 janvier 2018 Mobilité douce
"Au pied du massif du Mont-Blanc, une habitante de la vallée, jeune sportive, s'inquiète pour son état de santé et celle des résidents. Voulant en savoir plus, elle nous invite à découvrir avec elle les sources de pollution de l'air, de Chamonix à (...)
Mobilité douce

JPEG - 208.8 ko

"Au pied du massif du Mont-Blanc, une habitante de la vallée, jeune sportive, s'inquiète pour son état de santé et celle des résidents. Voulant en savoir plus, elle nous invite à découvrir avec elle les sources de pollution de l'air, de Chamonix à Genève et à prendre conscience de l'impact sur la santé publique de la situation environnementale. Elle rencontre des habitants engagés dans des recherches de solutions, des actions positives, qu'elles soient individuelles ou de société."

ATMOSphère, le web-documentaire sur la qualité de l'air, est en ligne sur internet. Composé de 35 films courts et de nombreuses infographies, ce web-documentaire, est un outil pédagogique unique, interactif et novateur, au service de tous. Il peut être utilisé comme support et point de départ à l'organisation de nombreux types d'actions et évènements.

La projection d'une sélection de ces films permet d'aborder la question de la pollution de l'air par un thème, tel que la santé, l'habitat, la mobilité, la consommation, etc. Elle peut être suivie d'un débat, ou servir d'introduction à une conférence ou des ateliers thématiques ou pratiques. Les possibilités d'utilisation du web-documentaire sont multiples et restent à imaginer en fonction des besoins et souhaits des associations, groupements, cinémas, lycées, collèges, entreprises...

L'objectif d'ATMOSphère est de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'air et de diminuer son impact sur la santé, 14 fois plus meurtrier que les accidents de la route. Ce documentaire interactif est gorgé d'informations recueillies auprès d'experts et de citoyens engagés et propose des pistes pour passer à l'action.

RDV sur www.inspire74.com/atmosphere

Sustainable Summits Conférence : le programme !

25 janvier 2018 Pratiques sportives
Chamonix, France (c) Salomé Abrial En juin 2018, Chamonix accueillera la 4e édition de la Sustainable Summits Conference, après les États-Unis et la Nouvelle Zélande. Pendant trois jours, des gestionnaires de sites de haute montagne, des (...)
Pratiques sportives
JPEG - 140.3 ko
Crédits photos
Chamonix, France
(c) Salomé Abrial

En juin 2018, Chamonix accueillera la 4e édition de la Sustainable Summits Conference, après les États-Unis et la Nouvelle Zélande. Pendant trois jours, des gestionnaires de sites de haute montagne, des chercheurs, des acteurs du monde associatif, des entreprises innovantes et des alpinistes du monde entier se retrouveront au pied du mont Blanc.

« Cette conférence est d'abord une rencontre, une envie d'agir ensemble pour les hautes montagnes, l'un des derniers espace de la planète où l'humain ne fait que passer : un espace qui le fascine, le transforme et lui offre la possibilité d'un ailleurs. »

PROGRAMME

MARDI 12 JUIN :

Quelle place pour la haute montagne dans nos sociétés ?

8h00-9h15 :

accueil des intervenants et des participants, remise des badges et des documents de conférence

9h30 :

ouverture de la 4e Sustainable Summits Conference, l'Avenir des hautes montagnes du monde. Discours introductifs

9h50-10h50 :

imaginaire-sacralité-culture

11h20-12h20 :

valeurs sociales de la haute montagne/Table ronde

14h00-15h45 :

évolution des pratiques

16h10-17h40 :

la haute montagne, un patrimoine partagé

MERCREDI 13 JUIN :

Changement climatique : la haute montage en première ligne

8h00 :

Rendez-vous à la gare du Montenvers

8h30 :

Montée avec le train à crémaillère (30 min)

9h15-12h00 :

conférences en plein air au Montenvers

12h00-13h00 :

pique-nique au Montenvers

13h00 :

descente en train vers Chamonix et retour au centre de congrès le Majestic

14h00-15h00 :

changement climatique et recul des glaciers

15h00-16h00 :

changement climatique et conséquences sur le vivant

16h25-17h30 :

risques naturels et accidentologie

20h00-22h00 : débat ouvert au public au centre de congrès le Majestic

« Mont Blanc et UNESCO : construisons ensemble l'avenir du massif »
Débat organisé par Mountain Wilderness, Pro Mont Blanc et l'Espace Mont-Blanc
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles

JEUDI 14 JUIN :

Activités humaines en haute montagne : impacts et solutions

8h30-8h40 :

ouverture de l'Espace Innovations en haute montagne. Accueil par Paul Petzl, président de Petzl (France)

10h35-11h45 :

gestion des sanitaires en haute montagne / Table ronde

11h45-12h30 :

la gestion des déchets en haute montagne

12h30-14h00 :

buffet / visite Espace Innovations

14h00- 15h00 :

comment élaborer une politique pour la haute montagne en s'appuyant sur des expériences de terrain ?

15h30-17h00 :

chausse de la fréquentation, impacts et solutions

17h00-17h30 :

clôture de la conférence

17h30-18h30 :

rencontres avec les exposants de l'Espace Innovations en haute montagne

19h30 :

dîner de clôture / Restaurant le Vista (Chamonix)

- Voir la présentation des intervenants sur www.sustainable-summits2018.org
- Accéder au formulaire d'inscription

Le comité d'organisation :
Animé par la Fondation Petzl, un collectif d'acteurs de la montagne s'est réuni pour organiser cette 4e édition :
Mountain Wilderness France et international, La ville de Chamonix, l'Espace Mont Blanc, les parcs nationaux des Écrins, de la Vanoise et du Mercantour, la Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM), l'Union internationale des associations d'alpinisme (UIAA), le Laboratoire innovation et territoires de montagne (Labex ITEM) et le groupe Bayard-Milan.

La station du futur

22 janvier 2018 Tourisme
(c) Coralie Achin C'est pour tenter d'apporter une réponse à cette question qu' Isère Tourisme (Conseil départemental 38) a organisé en novembre 2017 une table ronde réunissant une cinquantaine d'acteurs de la montagne de tous horizons (industriels (...)
Tourisme
JPEG - 213 ko
Crédits photos
(c) Coralie Achin

C'est pour tenter d'apporter une réponse à cette question qu' Isère Tourisme (Conseil départemental 38) a organisé en novembre 2017 une table ronde réunissant une cinquantaine d'acteurs de la montagne de tous horizons (industriels de l'équipement des stations, universitaires, offices de tourisme, associations, EDF etc.), ayant des points de vue très variés et parfois même diamétralement opposés.

La table ronde était animée par le bureau d'étude VISCONTI qui, en se basant sur la méthode de projection GANDALF qu'il a développé, a permis au terme d'une journée d'échange particulièrement stimulante d'obtenir des résultats spectaculaires. Au lieu d'incorporer dans une marmite l'ensemble des positions et des attentes des participant.e.s dans toute leur diversité et leur richesse au risque d'enchaîner plusieurs heures de débat stérile, chacun.e était invité à exprimer par des phrases très courtes sa vision de la station du futur en tant qu'individu, et non comme représentant d'un organisme. En retirant nos « étiquettes » nous avons brisé les verrous et vu plus large que la simple station, plus loin que 2030.

Il a été frappant de constater que pour l'ensemble des acteurs présents, la montagne du futur est la montagne défendue par Mountain Wilderness, où les liens entre la nature et l'Homme sont resserrés, et où l'émotion et la contemplation prennent le pas sur la consommation. Les idées dominantes sont celles du ressourcement, du bien-être, de l'expérience de la montagne, de l'accès à la nature, des pratiques innovantes. S'ajoutent également de nombreuses réflexions sur la décarbonation de nos activités et notamment la mobilité douce. Les voitures ont disparu des stations…

Enfin, la montagne de 2030 sera une montagne des quatre saisons, pluriactive, et permettra à ses habitants d'y vivre et d'y travailler toute l'année. L'autre fait marquant (et triste !) est de voir le décalage entre les attentes du futur, et les actions proposées aujourd'hui pour aboutir à cette approche vertueuse du tourisme de montagne. Il reste donc encore beaucoup de travail à accomplir pour trouver les clés de cette montagne partagée et respectée par tous. A ce propos, Chantal Carlioz, présidente d'Isère Tourisme, s'est engagée à poursuivre ces échanges à l'avenir.

Les résultats de ces réflexions seront publiés lors du salon de l'aménagement de la montagne Mountain Planet qui se tiendra du 18 au 20 avril 2018 à Grenoble.

Partagez vos aventures #sans voiture sous la neige !

4 janvier 2018 Mobilité doucePratiques sportives
Grande Traversée du Jura en ski nordique (c) Ariane Cristini La montagne se parcourt et s'invente de mille façons. Avec son concours Changer d'approche Mountain Wilderness vous propose de laisser votre voiture au garage et de découvrir la (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives
JPEG - 244.6 ko
Crédits photos
Grande Traversée du Jura en ski nordique
(c) Ariane Cristini

La montagne se parcourt et s'invente de mille façons. Avec son concours Changer d'approche Mountain Wilderness vous propose de laisser votre voiture au garage et de découvrir la montagne autrement.

Laissez-vous surprendre : en ski de fond, en ski de randonnée, en raquettes… le temps d'une journée ou d'une traversée, l'hiver et les plaisirs de la neige sont au RDV cette année ! Immergez-vous dans la chaleur des refuges, laissez vous surprendre par les rencontres sur le chemin et dégustez les produits locaux, le tout en limitant votre empreinte écologique.

UN CONCOURS POUR CHANGER D'APPROCHE

La mobilité douce en montagne, vous y croyez, vous la pratiquez ou vous voulez tenter, ne serait-ce qu'une fois ? Pour mettre le pied à l'étrier, Mountain Wilderness organise un jeu-concours qui invite à réaliser une sortie en montagne sans voiture.

Le mode d'emploi est très simple :

  1. Vous réalisez une sortie en montagne sans voiture, en utilisant les transports en commun. Le concours est ouvert jusqu'au 30 septembre 2018.
  2. Vous racontez votre sortie : photos, vidéos, infos pratiques… Peu importe le niveau de difficulté ou la durée de la sortie, l'important, c'est de partager votre expérience, que ce soit à pied, à ski, en chaussons d'escalade ou en crampons.
  3. Gagnez peut-être une récompense ! Qui dit concours dit cadeaux… choisis avec amour par et pour les pratiquants de la montagne. En fin d'année 2018, un jury récompense les meilleures sorties. Peut-être la vôtre !

Inspiré ? Participez !

- Toutes les infos sur www.changerdapproche.org

Pour l’avenir des déplacements doux

13 décembre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
Le constat est fait, il est temps de repenser nos manières de se déplacer. Ce constat est indéniable et unanime : afin de se projeter dans un monde plus propre et plus durable, l'usage du véhicule individuel ne peut, et ne doit plus, se poser comme (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives

JPEG - 161.9 ko

Le constat est fait, il est temps de repenser nos manières de se déplacer. Ce constat est indéniable et unanime : afin de se projeter dans un monde plus propre et plus durable, l'usage du véhicule individuel ne peut, et ne doit plus, se poser comme seule alternative.

LE GOUVERNEMENT ENGAGE UNE DÉMARCHE SUR LA QUESTION DES MOBILITÉS DOUCES

C'est pourquoi, en cette rentrée 2017, le ministère chargé des transports a mis en place une initiative se voulant collaborative et collective : les assises de la mobilité, grande consultation publique qui s'adresse à tous les acteurs du territoire et qui permettra de préparer la Loi d'orientation des mobilités, présentée au premier semestre 2018. Cet évènement, réparti sur trois mois (de septembre à décembre 2017), est un véritable appel lancé aux usagers, aux citoyens, à tous ceux qui accordent une attention particulière aux transports de la vie quotidienne, que ce soit pour le travail ou pour les loisirs. Cette démarche s'adresse également aux opérateurs, collectivités, acteurs économiques et associations, tous sont conviés à participer afin de faire émerger de nouvelles solutions !

MOBILISATION POUR LA SAUVEGARDE DES LIGNES FERROVIAIRES DES HAUTES-ALPES

C'est dans ce cadre que le collectif de l'étoile ferroviaire de Veynes, composé d'habitants du territoire montagnard et d'usagers des lignes de train qui traversent ce même territoire, a organisé le 25 novembre dernier, un atelier à Veynes, dans les Hautes Alpes.

Ce fameux territoire, directement concerné par l'étoile ferroviaire de Veynes, relie les Alpes du nord à celles du sud, de Grenoble à Marseille en passant par Valence, Gap et Briançon. L'ensemble du secteur et majoritairement montagneux et donc de ce fait, enclavé. Ses activités et son ouverture sur le reste de la région dépend très largement des lignes de train. C'est pourquoi il est particulièrement important de garantir leur fonctionnement et leur pérennité. Car entretenir ces infrastructures aujourd'hui permettra de se déplacer demain, et leur développement ne pourra qu'aller dans le sens d'une augmentation de la fréquentation des lignes ferroviaires.

Mountain Wilderness s'engage aux côtés des usagers pour des démarches telle que celle-ci, visant à promouvoir les transports en commun. Plus la demande en transports collectifs, davantage respectueux de notre environnement, sera forte, plus il sera possible d'entrevoir un avenir où la voiture ne sera plus reine. Aujourd'hui l'évolution n'est pas de se déplacer moins, il s'agit simplement de se déplacer autrement. L'avenir de nos voyages, de nos migrations, de notre mobilité doit désormais s'engager dans une démarche de transports plus « doux ». Des transports, peut-être moins rapides, moins surchauffés et à première vues, moins confortables, mais des transports qui feront retrouver le vrai goût du voyage et induiront une temporalité toute différente.

ALLER PLUS LOIN

- RDV sur www.changerdapproche.org et découvrez plus de 15 000 itinéraires montagne #sansvoiture
- Participez à la campagne Changer d'Approche : contribuez à l'élaboration de l'article collaboratif (www.pnr-vercors.changerdapproche.org) qui servira de base à la brochure « 10 idées de sorties montagne sans voiture dans le Vercors »
- Participez au concours Changer d'approche

Visionnez le tour de l’Isère

7 décembre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
Tout juste deux ans après la naissance du Tour de l'Isère, démarré suite aux Sommet(s) pour le climat, voici désormais le film qui revient sur cette aventure humaine, frontalière et sportive. Cette équipée fantasque et motivée, a fait le tour de (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives

Tout juste deux ans après la naissance du Tour de l'Isère, démarré suite aux Sommet(s) pour le climat, voici désormais le film qui revient sur cette aventure humaine, frontalière et sportive.

Cette équipée fantasque et motivée, a fait le tour de l'Isère sans moyens motorisés - à vélo, en kayak, crampons ou chaussons d'escalade - et vous pouvez désormais découvrir les images qui retracent ce périple limitrophe.

Intitulé « UN PETIT TOUR à la limite », ce film raconte le voyage à travers les yeux des diverses petites caméras emportées sur les chemins. Durant ce long voyage sans énergie fossile, entre plaines et montagnes, fleuves et glaciers, ils ont vécu au plus près de leurs valeurs, en toute sobriété, afin de donner du sens à une ligne géographique. Boucler la boucle se révèle alors plein de défis...

Un film de Laurent Cistac, vivant, sincère et savoureux. Attention : envie de départ imminent garantie !!

ALLER PLUS LOIN

- Faites un tour sur leur site internet

Les carnets aventuriers sur MyTrip

24 octobre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
La communauté Mytrip a été créée par l'équipe du magazine Carnets d'Aventures, référence du voyage sportif sans moyens motorisés. Cette plateforme participative est parfaitement adaptée aux itinérances douces dans la nature et vous permettra de recenser (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives

La communauté Mytrip a été créée par l'équipe du magazine Carnets d'Aventures, référence du voyage sportif sans moyens motorisés. Cette plateforme participative est parfaitement adaptée aux itinérances douces dans la nature et vous permettra de recenser vos sorties les plus folles tout en puisant dans les projets inspirants et casse-cous des autres membres. Mytrip permet un partage facile de récits, photos et topos de sorties nature, à la journée, au week-end, sur plusieurs jours, semaines ou mois !

En résumé, MyTrip permet de :

- Créer un joli carnet de sortie itinérante agrémenté de photos.
JPEG - 197.8 ko
- Préparer une future sortie à pied, à vélo, en kayak ou dans une autre des 65 disciplines de sports nature déjà recensées, à l'aide d'outils de cartographie dédiés.
- Créer un topo qui pourra être utile à d'autres voyageurs.
JPEG - 112.8 ko
- Créer des traces, ajouter des points bivouacs, points d'eau et tout un ensemble de points d'intérêt spécifiques via une carte interactive, section par section…
JPEG - 212.7 ko
- Importer/exporter des traces de/vers un GPS ou une autre application.
- Créer plusieurs sections, permettant de segmenter aisément une sortie sur plusieurs jours.
- Partager facilement son carnet, photos, topo.
- Faire des recherches dans le monde, par type d'activité nature ou par lieu, et visualiser ces récits et topos sur une carte interactive.
- Mettre l'accent sur la mobilité douce en indiquant quels moyens de transports en commun permettent de se rendre sur les lieux.

Mytrip est accessible à tous et se veut être un outil collaboratif au service de la grande tribu des pratiquants de sorties au grand air. Vous pouvez aussi participer au concours Changer d'approche en inscrivant votre sortie via MyTrip : c'est parti !

InsPyr’ : le bilan

20 octobre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
46 jours, 980 kms, 75 000 mètres de dénivelés positifs, 21kms/jour et 80 pics. A ce bilan comptable de la traversée Inspy'r, lancée par Maxime et Nicolas début août 2017, s'ajoute une multitude de belles rencontres et de moments d'exception. Partis de (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives

JPEG - 243 ko
46 jours, 980 kms, 75 000 mètres de dénivelés positifs, 21kms/jour et 80 pics. A ce bilan comptable de la traversée Inspy'r, lancée par Maxime et Nicolas début août 2017, s'ajoute une multitude de belles rencontres et de moments d'exception. Partis de Banyuls-sur-mer le 9 août, ces deux jeunes toulousains avaient pour projet de traverser les Pyrénées de manière esthétique et inspirante. Un objectif qu'ils ont parfaitement atteint.

Inspirante, mais pourquoi donc ? Loin d'être deux loups solitaires ayant pour seul objectif de gravir les montagnes le plus vite possible, Maxime et Nicolas avaient à cœur de partager leur traversée avec celles et ceux qui voulaient les rejoindre. Au total, plus d'une quarantaine de personnes ont foulé les sentiers avec eux pour une étape ou plus. Et chaque accompagnateur.rice représentait une nouvelle inspiration à partager. Mobilité douce, électrification solaire en milieu rural, véganisme, passion du Pays basque et même acupuncture, l'ensemble des vidéos réalisées durant cette traversée n'ont cessé de nourrir notre curiosité.

Convaincus par la nécessité d'une mobilité douce, nos deux aventuriers avaient pris le soin de trouver une alternative en transports en commun pour permettre à chacun.e de les rejoindre lors d'une étape. Les accompagnateur.rice.s ont joué le jeu. Un certain Yvan a même fait 15 heures de train depuis la Suisse pour participer à l'aventure !

Durant ces 46 jours en haut des cimes, il y a eu de nombreux moments de partage, de rencontres et de rires, mais aussi de nombreuses heures passées à réfléchir et à s'égarer. Que retiendront Maxime et Nicolas de leur traversée au-delà des souvenirs ? Probablement une meilleure connaissance de leurs corps, la découverte approfondie du milieu montagnard, mais aussi des réflexions sur nos habitudes et sur nos sociétés. De quel confort matériel avons-nous besoin ? Comment envisager le voyage ? Comment être acteur de sa consommation ? Une aventure qui les aura sans aucun doute bien ... Inspyr'é !

ALLER PLUS LOIN

- Retrouvez leur aventures, leurs vidéos et leurs superbes photos sur leur page Facebook

Service Civique - Ambassadeur Changer d’Approche

3 octobre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
DEVENEZ AMBASSADEUR DE LA CAMPAGNE CHANGER D'APPROCHE Service Civique - Mountain Wilderness France Contexte : Suite à la 21e Conférence internationale sur les changements climatiques (COP 21), fin 2015 des initiatives telle notre campagne Changer (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives
DEVENEZ AMBASSADEUR DE LA CAMPAGNE
CHANGER D'APPROCHE
Service Civique - Mountain Wilderness France

Contexte :

Suite à la 21e Conférence internationale sur les changements climatiques (COP 21), fin 2015 des initiatives telle notre campagne Changer d'approche ont été mises à l'honneur. La campagne Changer d'approche vise à sensibiliser les pratiquants à emprunter les transports en commun pour se rendre en montagne. Lorsqu'on laisse sa voiture au garage, on se rend souvent en montagne à plusieurs, contrairement à l'auto-soliste. Ces « échappées nature » d'un nouveau genre se développent grâce, notamment, à cette campagne, portée par Mountain Wilderness depuis 2007. Elles créent du lien social, permettent l'éducation collective et positive ainsi qu'une sensibilisation pour tous car cette pratique est accessible à tous les types de sports de nature (randonnée, escalade, raquette, alpinisme…).
- Découvrir la campagne Changer d'approche

Vous aimez la montagne et l'animation de réseau, vous avez envie de de participer à la sensibilisation pour convaincre le plus grand nombre d'aller en montagne sans sa voiture : ce service civique est fait pour vous !

Missions :

Accompagné par la chargée de mission « Changer d'Approche » et l'un des administrateurs référent de ce projet à Mountain Wilderness, il s'agira de sensibiliser avec les moyens de communication que possède l'association, et éventuellement en créer d'autres selon les contacts et les besoins de nouveaux publics : les jeunes, les urbains sans voiture, mais aussi les offices du tourisme des villes des vallées soumises à une forte pollution atmosphérique et qui s'intéressent à cette problématique.
Il s'agira d'accompagner les sorties en montagne encadrées par des professionnels de la montagne de Mountain Wilderness. A l'occasion de ces sorties, vous serez l'ambassadeur de MW sur cette thématique auprès des participants. Votre rôle sera également de faciliter la mise à disposition des informations auprès du grand public. Vous participerez aux événements mettant en avant la campagne (comme les différentes manifestations liées à la COP21) en tenant le rôle d'ambassadeur de la campagne Changer d'Approche de MW et en participant à l'animation d'un groupe de travail sur cette thématique.

Durée du service civique pour personne majeure et conditions d'accueil :
Durée : 6 mois
Début de la mission : Début janvier 2018 (à convenir avec le volontaire)
Durée hebdomadaire : de 24 à 35 heures (à convenir avec le volontaire)
Indemnités : 573,65€/mois et prise en charge des frais de déplacements
Lieu d'accueil : Locaux de l'association, Maison de la nature et de l'environnement (Grenoble).

Contact :
Merci d'envoyer votre candidature par mail à Carmen Grasmick : cg@mountainwilderness.fr
Informations au 04 76 01 89 08

- PDF - 61.4 ko Offre de mission Service civique - Ambassadeur Changer d'Approche

Sortie automnale sans voiture

2 octobre 2017 Mobilité doucePratiques sportives
Qui a dit que la randonnée se pratiquait uniquement en été ? Ce weekend du 23-24 septembre un groupe de 8 marcheurs motivés a pu profiter des beaux jours de ce début d'automne pour effectuer une traversée de la Drôme à l'Isère. Et ce, bien entendu, en (...)
Mobilité douce,Pratiques sportives

JPEG - 247 ko
Qui a dit que la randonnée se pratiquait uniquement en été ?
Ce weekend du 23-24 septembre un groupe de 8 marcheurs motivés a pu profiter des beaux jours de ce début d'automne pour effectuer une traversée de la Drôme à l'Isère. Et ce, bien entendu, en utilisant au mieux le réseau de transports en commun : on vous raconte.

7h40, GARE ROUTIÈRE DE GRENOBLE

JPEG - 99.9 koAlors que l'aube se lève, nous prenons la ligne Transisère qui nous éloigne du bruit et de l'agitation de la ville le temps d'un weekend. Direction Villard-de-Lans où une navette dite de « service de correspondance » nous attend afin de rejoindre notre départ de randonnée à Saint-Martin-en-Vercors. Chacun a pris le soin de réserver sa place à l'avance et grâce à la ponctualité et l'efficacité de ce service nous voici bien loin de l'agglomération après une heure à peine de trajet.

Afin d'être tout à fait plongé dans l'atmosphère montagnarde notre petit groupe à la chance d'être escorté par Julien Schmitz, accompagnateur en Montagne et photographe de surcroît, et Éric Charron, éco-garde du parc naturel régional du Vercors sur le secteur Vercors Drômois. A leurs côtés, l'expédition fut riche en enseignements sur le parc : son environnement, sa faune, sa flore mais aussi sur son rôle. Ainsi, en plus de découvrir une approche de la montagne sans voiture, c'est un territoire que nous avons rencontré.

JPEG - 108.1 ko

IMMERSION ET RETOUR

Après une journée de marche et d'émerveillement, rien ne vaut un bon refuge et un accueil de qualité ! C'est ce à quoi nous avons pu goûter en arrivant à l'auberge-refuge de Roybon. Une boisson fraîche, un repas copieux et appétissant (tarte aux légumes pour les uns, caillette drômoise pour les autres, tarte aux noix « maison » pour tout le monde !) et un bon lit douillet pour repartir bien frais le lendemain !

Dimanche, le soleil était toujours au rendez-vous. Après une traversée de la plaine d'Herbouilly dans la brume matinale et un passage par le belvédère de Château-Julien, notre guide nous a montré le scialet de Malaterre, gouffre profond de 118 mètres ! Une fois que nous avons dépassé l'atmosphère humide de la forêt, nous basculons du côté isérois où nous profitons d'une dernière pause sur les hauteurs de Corrençon-en-Vercors. C'est à l'office du tourisme de ce village que la transport à le demande (TAD) Transisère nous récupère, fourbus mais heureux de cette expérience, pour nous acheminer jusqu'à notre point de départ : Grenoble.

En définitive, ce fut un weekend riche en échanges et en découvertes, au travers duquel notre petit groupe peut se féliciter d'avoir rejeté 16 fois moins de Co2 dans l'atmosphère grâce à l'utilisation des transports en commun !

EN SAVOIR PLUS

- PDF - 3.2 Mo Ligne 5100 : Grenoble - Villard-de-Lans
- PDF - 766.1 ko Ligne 5130 (TAD) pour relier Corrençon à Villard-de-Lans (et Grenoble)
- Profitez des services à la demande dans tout l'arrière-pays drômois et les Baronnies
- Réalisez votre propre sortie sans voiture & participez au concours Changer d'approche 2017/2018

APPEL A BÉNÉVOLE !

- Participez avec nous à la conception de la plaquette 10 idées de sorties sans voiture dans le Vercors en testant les sorties proposées. Vous êtes intéressé-e ? Contactez cda@mountainwilderness.fr

JPEG - 278.7 ko
JPEG - 293.9 ko
JPEG - 42.8 ko