Actualités

Toutes les actualités

Yapluka pédaler & yapluka pagayer

2 mars 2017 Mobilité douce Pratiques sportives
" Juillet 2016, une image improbable au sommet du col du Lautaret. 4 kayakistes à vélo qui tirent leurs bateau, pagaies et affaires de navigation et bivouac sur une remorque, en train d'en finir avec la montée du col. Heureusement, nous avons pu (...)

JPEG - 242.3 ko

" Juillet 2016, une image improbable au sommet du col du Lautaret. 4 kayakistes à vélo qui tirent leurs bateau, pagaies et affaires de navigation et bivouac sur une remorque, en train d'en finir avec la montée du col. Heureusement, nous avons pu faire une bonne halte à la Grave et profiter d'une navigation sportive et surtout rafraîchissante sur la Romanche ! Deux d'entre nous sont partis de Lyon il y a 4 jours et les deux autres nous ont rejoint la veille à Bourg d'Oisans, point de départ de notre boucle autour des Écrins. Car voilà notre objectif qui est devenu une obsession : faire le tour du massif en 9 jours et naviguer les rivières qui se présenteront sur notre route ! "

Cette aventure lancée par Blaise en juillet 2016 a permis 4 comparses : Blaise, Nicolas (Canoë kayak Decines), Jean-Sylvain (Canoë kayak tourisme sportif de Villeurbanne) et Olivier (Vaires sur Marne), de parcourir environ 600 kilomètres en vélo dont 8000 mètres de dénivelé positif et naviguer sur une dizaine de parcours de rivières sur une centaine de kilomètres, le tout en autonomie avec remorque, kayak, tente, nourriture, affaires, soit environ 50Kg.

Au programme des cols mythiques : le Lautaret, Vars et plein d'autres ! Et entre deux cols, des rivières tout aussi mythiques : Romanche, Guisane, Gyronde (deux fois !), Guil (l'intégrale), l'Ubaye et la Séveraisse puis encore Romanche. Des décors magnifiques, et presque pas d'émission de CO2 !

Au final, une expérience humaine formidable, des rencontres : Éric le berger, Serge et Edwin, kayakistes, Mathilde et la coloc de Guillestre, des gens intrigués !
Fini le temps des navettes et des trajets interminables en voiture, l'équipe a fait le choix de la mobilité douce pour pratiquer sa passion. Voilà une approche différente de la montagne et des activités qu'elle propose avec un mode de transport alternatif qui ne fait pas perdre son temps mais au contraire prendre le temps. Du temps pour contempler et profiter pleinement de ce que la montagne a à offrir.

Fort du succès de cette aventure et de l'enthousiasme qu'elle a suscité, nos aventuriers changeurs d'approche repartiront sur les routes pour l'été 2017 entre le 28 juin et le 9 juillet ! Cette fois ils partiront à l'assaut des Alpes du Nord, au départ de Thonon Les bains, pour pédaler et pagayer dans le Pays des Dranse, du Mont Blanc, du Grand Paradis et de la Vanoise, à travers 3 pays : la France, La Suisse et l'Italie ! Autre point fort de ce projet 2017, ils partirons de Lyon une fois encore, en train avec dans leurs bagages, kayak, vélo et remorque, pour rejoindre le Lac Léman, départ de l'expédition.

De nouvelles têtes feront leur apparition dans l'équipe, ravie de voir que ce premier volume du périple Yapluka pédaler & yapluka pagayer 2016 a suscité des envies, du questionnement et de la motivation !

- Visionner la vidéo de l'aventure Yapluka pédaler & yapluka pagayer 2016
- Pour en savoir plus, consultez le site internet www.expe-kayak.com
- Rendez-vous sur www.changerdapproche.org

Embarquement réussi !

24 janvier 2017 Mobilité douce Pratiques sportives Tourisme
Près de 150 passionnés se sont réunis le vendredi 20 janvier, à l'hôtel de ville de Grenoble, dans le cadre de la remise des prix des lauréats du concours Changer d'Approche 2016. Leur motivation : fêter la mobilité douce en montagne ! Comme l'a (...)

Près de 150 passionnés se sont réunis le vendredi 20 janvier, à l'hôtel de ville de Grenoble, dans le cadre de la remise des prix des lauréats du concours Changer d'Approche 2016. Leur motivation : fêter la mobilité douce en montagne !

Comme l'a rappelé Frédi Meignan, président de Mountain Wilderness France, nous sommes à un tournant concernant la prise de conscience du nécessaire changement d'approche, en montagne comme dans le reste de la société.
Le concours Changer d'Approche démontre depuis 10 ans qu'il est possible d'accéder aux espaces montagnards en transport en commun (train, bus…) pour vivre la richesse de ces territoires sans les impacter.

Cette soirée était l'occasion de récompenser les plus beaux de ces récits en mobilité douce, présentés pour cette 9e édition du concours. Les participants sont venus de toute la France : une Bretonne, des Pyrénéens et même un Savoyard ;-) ont fait le déplacement ou ont été représentés pour parler de leurs expériences.

Au total, ce sont 9 récits, dans 5 catégories (randonnée, escalade, alpinisme, ski et professionnel) qui ont été récompensés par le jury cette année. Chaque récit a permis à l'ensemble du public présent de rêver à ces beaux paysages à travers une approche différente du voyage. Même si une certaine organisation est nécessaire, d'après tous les lauréats, cette façon de voyager amène de nouvelles sensations et un sentiment de liberté, alors pourquoi pas nous ?

Les lauréats de la 9e édition

PRIX PROFESSIONNEL ENCADRANT
- Association Point d'Eau : Les sentiers de la dignité (Traversée du Vercors, de Chichilianne à St Nizier du Moucherotte, avec un public en situation de précarité) - voir la contribution - voir le montage photo - En savoir plus sur cette belle aventure

PRIX CLUB
- ESMUG-GUCEM : We Igloo (Manif aux Vans par le lac Achard et les lacs Robert) - voir la contribution - voir le diaporama

CATÉGORIE RANDONNÉE
- Prix 1 : Solène : Traversée des Alpes du Sud depuis la Bretagne (par la trans'alpes) - voir la contribution
- Prix 2 : Jérome, Colette, Loïc, Pierre, Laurent et Pascal : Traversée de la Slovénie en Rando-vélo (de Bled à Maribor par le Triglav, le Sud et les Alpes Kamniques) - voir la contribution - voir le diaporama

CATÉGORIE ESCALADE
- Nicolas et Virginie Les falaises pyrénéennes en transports en commun et vélo depuis la Gironde - voir la contribution

CATÉGORIE ALPINISME
- Prix 1 : Tuyen et Fabienne : Aiguille de la Grande Glière en Vanoise (en mobilité douce depuis Chambéry) - voir la contribution - voir le diaporama
- Prix 2 : Armel, Thomas et Sylvain : 7 Summits Company (enchaînement de 7 sommets à travers 7 pays alpins) - voir le site Internet du projet

CATÉGORIE SKI
- Prix 1 : Claire, Damien, Ariane, Seb, Nicolas, Adèle, Adélie, Gaspard, Simon & Zoé : Grande Traversée du Jura en ski nordique - voir la contribution - voir le diaporama
- Prix 2 : Vincent et Sébastien : Triple combo Vélo/Ski/Alpi en Vanoise ! - voir la contribution - voir la vidéo

HORS CATÉGORIE
- Le Tour de l'Isère : voyage de transition[s] - voir le site internet du projet - voir le diaporama

DÉCOUVREZ LE DIAPORAMA DE LA SOIRÉE

JPEG - 67.4 ko
JPEG - 98.1 ko
Merci également au Refuge Adèle Planchard, au Chalet du Lys, au Gite des Landagnes, à l'Auberge La Turra, au Gîte de la Colle, au Refuge du Promontoire, au Refuge des Cortalets, au Refuge La Soldanelle et au Café Concert Cantine Montagnarde La Gelinotte.

Le 20 janvier : fêtons la mobilité douce en montagne !

3 janvier 2017 Mobilité douce Pratiques sportives Tourisme
En 2016, près de 350 amoureux des hauteurs ont tenté l'aventure de la montagne sans voiture, dans le cadre du concours « Changer d'Approche ». Pour valoriser et féliciter les participants, Mountain Wilderness vous donne rendez-vous à l'Hôtel de Ville (...)

En 2016, près de 350 amoureux des hauteurs ont tenté l'aventure de la montagne sans voiture, dans le cadre du concours « Changer d'Approche ». Pour valoriser et féliciter les participants, Mountain Wilderness vous donne rendez-vous à l'Hôtel de Ville de Grenoble, le 20 janvier 2017 à 19h pour une soirée « évasion » et la remise des prix aux lauréats. L'occasion pour tous de voyager en écoutant les plus beaux récits de sorties en transport doux ! L'entrée est libre et gratuite pour tous.

JPEG - 297.3 ko

DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE DE REMISE DES PRIX

Cette 9e édition du concours Changer d'Approche, porté par Mountain Wilderness, a permis une nouvelle fois d'enrichir les bases de données d'itinéraires permettant de réaliser des sorties montagne en mobilité douce via les transports en commun (train, tram, bus, transport à la demande).

130 contributions ont été enregistrées ! La soirée du vendredi 20 janvier est l'occasion de venir découvrir les récits, vidéos et photos des lauréats de cette édition. Un buffet montagnard offrira un moment privilégié pour discuter avec les participants !

A l'occasion de cette édition 2016, ce sont près de 28 000 kilomètres qui ont été réalisés et près de 4 tonnes de CO2 économisés. Bravo à tous les participants !

Les prix 2016

8 prix récompenseront les meilleures contributions classées dans différentes catégories :
- Randonnée
- Escalade
- Alpinisme
- Ski
- Club

Ces itinéraires vous emmèneront des Alpes aux Pyrénées, en France mais aussi à l'étranger… ! A vélo, en train, à pied, tous ces récits vous donneront peut-être envie de vous essayer à une escapade sans voiture !

CHANGER D'APPROCHE POURQUOI ?

Depuis 10 ans, attirant toujours de plus en plus de monde, ce concours permet de partager et d'échanger autour d'une autre façon d'aller en montagne. Une approche innovante et agréable pour réinventer nos pratiques.
Tout est possible si on en a la volonté : ralentir pour pouvoir mieux contempler la montagne et sa splendeur. Changer d'Approche, c'est découvrir de nouveaux horizons, à la rencontre des acteurs locaux, et participer à l'économie locale montagnarde.
Les pionniers de la mobilité douce en montagne nous montrent le chemin : soyons audacieux, ces sorties autrement sont accessibles à tous !

>> COVOITURER ET SE LOGER POUR LA SOIRÉE DU 20 JANVIER <<

EN SAVOIR PLUS SUR LA CAMPAGNE CHANGER D'APPROCHE

- Le portail changerdapproche.org recense plus de 15 000 itinéraires et plus de 2 000 accès desservis par les transports en commun. Ajoutez-y votre trace !
- En savoir plus sur le concours Changer d'approche
- La collection de brochures 10 idées de sorties montagne sans voiture
- La vidéo Changer d'approche, la montagne autrement !

JPEG - 67.4 ko
JPEG - 98.1 ko
Merci également au Refuge Adèle Planchard, au Chalet du Lys, au Gite des Landagnes, à l'Auberge La Turra, au Gîte de la Colle, au Refuge du Promontoire, au Refuge des Cortalets, au Refuge La Soldanelle et au Café Concert Cantine Montagnarde La Gelinotte.

La montagne sans voiture à partir de Lyon !

28 novembre 2016 Mobilité douce Pratiques sportives Tourisme
Dans le cadre de sa campagne Changer d'approche, en faveur de l'écomobilité et de l'écotourisme, Mountain Wilderness a développé une collection de publications présentant des idées de sorties en montagne sans voiture. Chacune de ces brochures est (...)

JPEG - 211.1 ko

Dans le cadre de sa campagne Changer d'approche, en faveur de l'écomobilité et de l'écotourisme, Mountain Wilderness a développé une collection de publications présentant des idées de sorties en montagne sans voiture. Chacune de ces brochures est consacrée à un territoire spécifique, au départ d'une « ville porte » ou à destination d'un massif.

Après l'Isère, le Mercantour, les Pyrénées orientales, les Hautes-Alpes et à partir d'Annecy, autour de Barcelone et autour du Mont-Blanc, c'est à partir de Lyon que nous proposons des itinéraires en randonnée pédestre, kayak, VTT, raquette et ski de randonnée avec cette 8e brochure.

- Découvrez la brochure PDF - 2.7 Mo 10 idées de sorties montagne sans voiture à partir de Lyon (Ces dix propositions de sorties sont présentées plus en détail sur le site Internet lyon.changerdapproche.org)
- Retrouvez toute la collection des "10 idées de sorties montagne sans voiture"
- Retrouvez d'autres idées d'itinéraires accessibles en transports en commun sur le portail www.changerdapproche.org, avec près de 15 000 itinéraires réalisables sans voiture !

CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE AVEC LE SOUTIEN DE :

JPEG - 56.1 ko

Femmes des cimes et d’ailleurs

28 septembre 2016 Pratiques sportives
L'histoire, d'abord, est celle d'une rencontre entre des femmes à la fois proches et lointaines : 12 femmes (8 françaises et 4 latino-américaines). Des femmes qui, bien que vivant sur des continents différents, ont pour habitude de s'aventurer en (...)

JPEG - 271.3 ko

L'histoire, d'abord, est celle d'une rencontre entre des femmes à la fois proches et lointaines : 12 femmes (8 françaises et 4 latino-américaines). Des femmes qui, bien que vivant sur des continents différents, ont pour habitude de s'aventurer en haute montagne et avaient envie de réaliser une expédition ensemble. C'est aussi l'histoire du « dépassement de soi », en tant qu'être humain face à la rudesse de la nature, en tant que femmes libres, autonomes, évoluant en milieu hostile.

Voilà le synopsis du documentaire que l'équipe d'Images Solidaires, une association d'éducation citoyenne qui travaille sur l'image au sens large : image de soi, image des autres, stigmatisation médiatique, préjugés... est partie tourner cet été en Bolivie. 6 femmes du GFHM (Groupe Féminin de Haute Montagne) de Grenoble, ont rejoint 4 femmes andinistes (de l'association Mujer Montaña) pour gravir ensemble des sommets.

Pendant 4 semaines Christelle l'ethnologue, et Marie la vidéaste d'Images Solidaires, ont pris part et filmé cette aventure humaine. Elles ont accompagné les 10 femmes, en les filmant, dans l'ascension de sommets andins et dans cette rencontre interculturelle.

Un film pour mettre en lumière la présence des femmes en haute montagne

Bien que moins nombreuses que leurs homologues masculins, les femmes alpinistes relèvent des défis considérables mais leur invisibilité sur les écrans reste manifeste. C'est pourquoi, Images Solidaires a voulu mettre la lumière sur ces amoureuses des cimes à travers la réalisation d'un film cherchant à donner envie à d'autres femmes de se rapprocher de la montagne.

Ce film cherchera aussi à mettre en avant l'aspect humain de cette aventure sportive. Il se questionnera sur ce qui incite ces femmes à s'aventurer entre les crevasses ou à escalader les falaises. A comprendre aussi comment cela est perçu par leur entourage. Comment les différences de chacune se sont-elles articulées dans le groupe ? Dans les cordées ? Jusqu'aux sommets ?

FEMMES DES CIMES EN QUELQUES CHIFFRES

Et pour arriver jusqu'au sommet, il a fallu du courage à cette cordée interculturelle !
Un mois, deux étapes, douze femmes, deux sommets à plus de 6000 mètres d'altitude : le Chachacomani (17h de marche) et le Huayna Potosi, 15 jours de tourista, 30 soupes de Quinoa, un nombre considérable d'engueulades, de pleurs, et de rires, 658 Lamas croisés, 5 mules et 10 porteurs, 1 cuisinière : Alicia, de la neige, des crampons et des piolets, et des petits chaussons duvet…

Rien n'a été simple. Certaines choses qui avaient été prévues n'eurent pas lieu. Et d'autres non planifiées, eurent lieu. Mais des sommets ont été atteints. Chacune des participantes a pu gravir le sien, qu'il soit géologique ou intérieur et qui restera marqué comme un apprentissage pour la vie à venir.

ALLER PLUS LOIN

- www.images-solidaires.net
- www.facebook.com/Imagesolidaires

Une conférence pour les hautes montagnes du monde

21 septembre 2016 Pratiques sportives
Mont Cook - Nouvelle Zelande (c) Olivier Moret En juin 2018, Chamonix accueillera la quatrième édition de la « Sustainable Summits Conference ». Cette rencontre internationale réunit des acteurs de terrain pour échanger sur l'avenir des hautes (...)
Mont Cook - Nouvelle Zelande
Crédits photos
Mont Cook - Nouvelle Zelande
(c) Olivier Moret

En juin 2018, Chamonix accueillera la quatrième édition de la « Sustainable Summits Conference ». Cette rencontre internationale réunit des acteurs de terrain pour échanger sur l'avenir des hautes montagnes et partager des bonnes pratiques afin de mieux préserver les plus hauts sommets de la planète.

Imaginée par le club alpin américain avec le soutien du parc national du Denali (Alaska), la « Sustainable Summits Conference » rassemble pendant trois jours des alpinistes, des gestionnaires de site, des chercheurs, des entreprises et des représentants du milieu associatif. Si la question des déchets était au cœur de la première édition (Golden, Colorado, 2010), les thèmes de l'édition suivante (Golden, 2014) abordaient d'autres problématiques comme l'accidentologie, les pratiques éco-citoyennes en haute montagne ou le cas particulier de l'Everest.
La troisième édition, qui avait lieu cet été au pied du mont Cook (Nouvelle Zélande), a ouvert la conférence vers de nouvelles thématiques comme l'augmentation des risques naturels en lien avec le changement climatique, le respect des populations autochtones et la commercialisation des hauts sommets.

Pascal Mao, géographe à l'Université Grenoble-Alpes et Olivier Moret, directeur de la Fondation Petzl, avaient fait le déplacement en Nouvelle Zélande pour porter la candidature d'un collectif (lire encadré) motivé par l'organisation de la quatrième édition de cette conférence, à Chamonix, en juin 2018. Cette candidature française a été chaleureusement accueillie par le public et les animateurs des précédentes éditions.

Au delà de l'échange d'expériences et de solutions de terrain, l'ambition pour 2018 est de porter un message fort à destination des alpinistes et du grand public : les hautes montagne de la terre sont essentielles à l'équilibre de notre planète. Elles font partie des derniers espaces sauvages où l'homme peut vivre des expériences exceptionnelles. À ce titre, elles représentent un bien commun pour l'humanité.

- www.sustainable-summits.com

UNE ÉQUIPE POUR 2018

L'organisation de la quatrième édition de la « Sustainable summits conference » ou « conférence des hautes montagnes du monde » sera portée par un collectif composé notamment de chercheurs, de gestionnaires de site de haute montagne et d'associations de pratiquants :
- Mountain Wilderness France
- Le club alpin français, le club alpin américain et le club alpin néo-zélandais
- Les parcs nationaux français de haute montagne (Écrins, Vanoise et Mercantour)
- L'Espace Mont Blanc
- Le laboratoire d'excellence innovation et territoire de montagne (Labex ITEM)
- Le groupe de presse Bayard nature et territoires
- La ville de Chamonix
- La Fondation Petzl

Dégustation nature sur les balcons du Vercors

24 août 2016 Mobilité douce Pratiques sportives
Le week-end des 9 et 10 juillet aura été l'occasion pour une dizaine de participants, tous Rhônalpins, d'effectuer une sortie-découverte dans le massif du Vercors, en transports en commun. Partis de Lyon ou Grenoble, via Prélenfrey du Gua – le (...)

JPEG - 222.8 ko

Le week-end des 9 et 10 juillet aura été l'occasion pour une dizaine de participants, tous Rhônalpins, d'effectuer une sortie-découverte dans le massif du Vercors, en transports en commun.

Partis de Lyon ou Grenoble, via Prélenfrey du Gua – le départ de la rando – les participants ont traversé la barrière orientale du Vercors en franchissant le spectaculaire mais non moins facile, Pas de la Balme, afin de rejoindre Corrençon en Vercors, au cœur des 4 montagnes.
Si la plupart d'entre eux étaient des « habitués » de la montagne, cette approche sans voiture a été une découverte qui leur permettra à l'avenir de reproduire le même genre de sorties sans polluer.

Animé par Julien Schmitz, Accompagnateur en montagne, ils ont pu déguster de nombreuses plantes sauvages, agrémentés d'une petite cuisine sauvage au cours du parcours, afin d'améliorer l'ordinaire.
Ainsi, les randonneurs auront pu goûter fleurs et racines de Raiponce en omelette, l'oxalis en salade qui parfume très largement d'un goût acidulé, ou encore des beignets de fleurs de sureau. Produits locaux et herbes sauvages étaient au menu du refuge de la Soldanelle le samedi soir.

Un très beau week-end sous un ciel radieux, qui aura permis à chacun de (re)découvrir le Vercors comme ils ne l'avaient encore jamais vu !

JPEG - 82.5 ko

Conquis par les plantes sauvages de nos montagnes !

4 juillet 2016 Mobilité douce Pratiques sportives
Le dernier week-end de juin a permis à 16 gourmands montagnards de découvrir, grâce à Mountain Wilderness, le "panier garni" que les balcons Est du Vercors mettent à leur disposition. L'occasion aussi de (se) prouver que l'on peut recourir aux (...)

JPEG - 285.2 ko

Le dernier week-end de juin a permis à 16 gourmands montagnards de découvrir, grâce à Mountain Wilderness, le "panier garni" que les balcons Est du Vercors mettent à leur disposition. L'occasion aussi de (se) prouver que l'on peut recourir aux transports en commun pour rejoindre les montagnes depuis Grenoble, la sortie étant un support à cet éveil.

Objectif atteint, à cette occasion, l'ensemble des participants a partagé cette approche douce. Sensation d'immersion paisible, les participants reconnaissent que la "contrainte" (horaires fixes ou réservation) ouvre néanmoins des libertés insoupçonnées : changer de versant, de massif, de vallée, de département, tout devient possible !

Quant au motif de la balade, "découverte des plantes médicinales et comestibles", cela n'a pas été un vain mot puisqu'avec Fabrice, l'accompagnateur en montagne de cette sortie, les participants ont pu goûter une dizaine de plantes en bord de chemin (mention spéciale à l'Oxalis petite Oseille, que les enfants apprécient tout particulièrement) ou dans l'assiette proposée par le refuge de la Soldanelle. Les randonneurs "changeurs d'approche" ont (re)découvert la cuisine de "classiques" des plantes sauvages de montagne, comme l'alliaire, le chénopode ou l'ail des ours…. Ils ont également pu savourer les plantes "bonus" qui égayent et diversifient plats ou boissons : l'aspérule, le Sideritis hyssopifolia - thé des Alpes, l'amère grande gentiane ou la superbe vipérine !

Un grand merci également à David (eco-garde du Parc naturel régional du Vercors) dont les informations sur la géologie, la biologie, l'histoire du PNR ont agrémenté l'enjambement des crêtes par le Pas de la Balme.
On n'oubliera pas le refuge, sa terrasse à tomber (tant la vue est belle, aucun risque de choir !), et la dévotion de ses gardiens qui mettent à notre disposition boissons raffinées et mets locaux voire très locaux (champs alentour pour certaines plantes) !

Une sacrée expérience pour tous les explorateurs de la biodiversité montagnarde, qui combine une approche nouvelle et un échange profond avec le très beau milieu que constitue ce bout de Vercors. Discuter avec les acteurs locaux, se recentrer, se sentir acteur du changement en partageant doutes et motivations..., autant d'arguments en faveur de ce type de sortie en montagne !

La majorité des participants a découvert la campagne Changer d'Approche de MW à l'occasion de ce WE. Leurs retours sont très positifs :
- Une envie d'aller plus souvent en montagne et différemment ;
- Un regard différent sur le milieu montagnard sous tous ses aspects (écologie, humain…) ;
- De belles rencontres humaines et un enrichissement mutuel ;
- Un enthousiasme à réitérer l'expérience !

VISIONNEZ LE DIAPORAMA PHOTOS DE LA SORTIE

JPEG - 82.5 ko

Avec les ados, pour une autre approche de la montagne

1er juin 2016 Mobilité douce Pratiques sportives
(c) Monika GLET Dans le cadre du projet européen Erasmus+, les élèves de la classe de Première STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) du Lycée Louise Michel de Grenoble ont participé fin mars pendant 4 jours à une excursion (...)
JPEG - 186.1 ko
Crédits photos
(c) Monika GLET

Dans le cadre du projet européen Erasmus+, les élèves de la classe de Première STMG (sciences et technologies du management et de la gestion) du Lycée Louise Michel de Grenoble ont participé fin mars pendant 4 jours à une excursion en montagne pas comme les autres.

Après un déplacement en transport en commun, les 21 élèves ont été accueillis au centre « Le Tétras Lyre » de Saint-Andéol, sur les balcons est du Vercors.
Encadrées par deux accompagnateurs en montagne professionnels, les activités se sont succédées tout au long de la semaine, afin de mieux faire comprendre le quotidien d'un village de moyenne montagne à de jeunes citadins, tout en faisant travailler le corps et l'esprit.
Découverte du patrimoine rural montagnard, course d'orientation, randonnées, fabrication et cuisson du pain dans le four communal, étaient au programme, dans une démarche active et dynamique.
Ces activités ont également permis la rencontre et des temps d'échange avec des acteurs locaux, qui sont les meilleurs ambassadeurs de leur territoire : une éleveuse de brebis à lait, un ancien maire, ou encore, un éco-garde du Parc naturel régional du Vercors.

Ces élèves, dont certains ne connaissent essentiellement que la ville ou la montagne « artificielle » des stations de ski, ont vivement apprécié l'approche proposée alliant découverte et apprentissage sur le terrain (même si certains -habituellement peu actifs- ont eu quelques courbatures, vite oubliées).
En plus d'avoir acquis une meilleure connaissance de la faune et de la flore, d'avoir compris la richesse et la fragilité de cette biodiversité, ainsi que les enjeux socio-économiques d'un petit village de moyenne montagne, tous ont aussi apprécié le calme et le silence (sérénité) des lieux.
Ils ont jugé leur classe davantage « soudée » à l'issue du séjour. De bon augure avant les examens qui approchent... !

Difficile de résumer en quelques mots une expérience aussi riche et variée que cette semaine en montagne, mais l'ensemble des participants à ce séjour est unanime : l'approche proposée les a sensibilisés à l'environnement, au partage, à l'entre-aide et au savoir vivre en communauté.
Ce fameux « Savoir vivre en communauté » qui leur a semblé être un des piliers de ce séjour réussi sera un atout pour leur avenir personnel et professionnel.
Autre ressenti globalement très exprimé : ils aimeraient tous participer de nouveau à ce type de séjour, et même plusieurs fois par an !

JPEG - 74.1 ko

Les Boucs en Train

26 mai 2016 Mobilité douce Pratiques sportives
Conquérir les sommets en utilisant les transports en commun, c'est le défi que se sont lancés les Boucs-en-Trains ! L'histoire commence en 2015. Benjamin Roucayrol est alors embauché chez la SNCF à Lille, et habite en Belgique. Ce jeune ardéchois de (...)

JPEG - 150.5 ko

Conquérir les sommets en utilisant les transports en commun, c'est le défi que se sont lancés les Boucs-en-Trains !

L'histoire commence en 2015. Benjamin Roucayrol est alors embauché chez la SNCF à Lille, et habite en Belgique. Ce jeune ardéchois de 28 ans, sérieusement en manque de montagnes, décide d'utiliser le train, pour assouvir sa soif des hauteurs, le temps d'un weekend par mois.

Il farfouille le net de fond en comble à la recherche de randonnées et de sommets, le tout accessible en transports en commun.

Trouvant l'information quelque peu dispersée sur plusieurs sites, il décide d'en créer un, en détaillant l'ensemble des randonnées qu'il effectue.

C'est donc en Mars 2016, que naissent le site Internet lesboucsentrain.com, qui, dans l'esprit de changerdapproche.org, encouragent les amoureux des grands espaces, à laisser leurs voitures au garage, et à favoriser les transports en commun lors de leurs randonnées.

Pour aller plus loin que ce simple « site annuaire », et pour ne plus randonner seul, il imagine créer une communauté basée sur le modèle des Clubs Alpins. Des amoureux de la randonnée et de la montagne, se donnant rendez-vous dans les 3 000 gares de France : voilà son rêve !
C'est dans cet optique qu'un groupe Facebook des Boucs-en-Train voit le jour.

L'idée est simple : quiconque peut proposer une idée randonnée accompagnée d'une date. Les personnes sont alors libres de participer, ou non, à cette sortie. A noter qu'en général, une sortie est proposée en moyenne un week-end par mois.
Une fois cette sortie effectuée, la randonnée est mise en ligne sur le site, avec itinéraire, durée, dénivelés et photos à l'appui.

Alors, n'hésitez plus et rejoignez-les !

- Sur le web : www.lesboucsentrain.com
- Sur Facebook : la page - le groupe